Essais américains à Johnston


Avant le moratoire de 1959 et l’interdiction de 1963


En 1958, les trois puissances nucléaires (Etats-Unis, URSS et Royaume-Uni) étaient en pourparlers pour un moratoire des essais atmosphériques. Prévoyant cette éventualité, les trois puissances nucléaires ont multiplié leurs essais au cours de l’année 1958 : 106 essais en tout dont 91 essais aériens et 15 essais souterrains pour les Etats-Unis. En raison de ce grand nombre d’expériences, les Américains ont dû utiliser trois atolls pour les essais de fortes puissances de 1958 : Bikini, Enewetak et Johnston. Johnston était un atoll inhabité. Deux tirs de 3,8 mégatonnes chacun (environ 250 fois la bombe d’Hiroshima) ont été réalisés par des tirs de roquettes lancées au-dessus de l’atoll, les 1er et 12 août 1958. Géolocalisation: voir Johnston sur Google Map




Les essais nucléaires de l’année 1958 dans le monde
Etats-UnisURSSRoyaume-Uni
AériensSouterrainsAériensSouterrainsAériensSouterrains
521534050


En 1962, après l’échec du premier moratoire des essais aériens de 1959, les négociations entre les trois puissances nucléaires portaient, non plus sur un moratoire, mais sur un traité beaucoup plus contraignant d’interdiction des essais dans l’atmosphère, sous les océans et dans l’espace. Pour les mêmes raisons qu’en 1958, l’année 1962 est marquée par un nombre jamais égalé d’essais nucléaires : 178 essais en tout.

Les essais nucléaires de l’année 1962 dans le monde
Etats-UnisURSSRoyaume-UniFrance
AériensSouterrainsAériensSouterrainsAériensSouterrainsAériensSouterrains
3957781-2-1


A Johnston Atoll, les Américains effectueront des essais lors d’opérations dénommées Operation Dominic et Operation Fishbowl. Il y eut des échecs. Le 25 juillet 1962, un tir Bluegill Prime effectué à partir d’un missile balistique Thor échoua, la bombe contamina gravement au plutonium une partie de l’atoll Johnston et détruisit les installations de lancement des missiles Thor qu’il fallut reconstruire pour les opérations suivantes. Sur quatre tentatives de cette série Bluegill, un seul atteignit le but assigné, le 26 octobre 1962.

L’atoll de Johnston a par la suite été utilisé par les Etats-Unis comme base de stockage et d’incinération des armes chimiques de la guerre froide.

Opération « Dominic-Fishbowl » (2 mai – 4 novembre 1962)


Le 2 mai 1962, dans le cadre de l’opération « Dominic », un tir opérationnel, dénommé Frigate Bird, a été réalisé avec un missile balistique Polaris à tête thermonucléaire lancé depuis un sous-marin stationné au large de Johnston Island. Ce fut le seul tir opérationnel américain depuis un sous-marin, l’USS Ethan Allen.

Le missile Polaris a été tiré en direction de Christmas Island. Après une trajectoire en direction de la stratosphère, la tête nucléaire s’est détachée du corps du missile pour entrer à nouveau dans l’atmosphère et exploser à environ 4000 mètres d’altitude à proximité de Christmas Island. L’énergie dégagée par cette bombe a été de 600 kilotonnes.

Le 11 mai 1962, un autre tir, dénommé Swordfish, a été effectué par la marine américaine à 400 miles nautiques au large de San Diego (Californie) avec une roquette anti-sous-marine. L’objectif était de vérifier les effets d’une explosion sous marine sur des sous-marins et autres bâtiments de la marine. L’explosion s’est produite à environ 160 mètres de profondeur et son énergie était inférieure à 20 kilotonnes.

Le 30 octobre 1962, l’armée américaine effectua au-dessus de Johnston Atoll le dernier essai largué depuis un avion B-52. L’énergie développée par cette bombe, 8,3 Mt, représente 550 fois celle de la bombe d’Hiroshima.

Récapitulatif des essais à Johnston Atoll
Date de l'essaiNom de codeType de tirEnergie en kt
01/08/1958Teaktir de roquette Redstone3 800
12/08/1958Orangetir de roquette Redstone3 800
02/05/1962Frigate Birdtir depuis un sous-marin600
11/05/1962Swordfishtir sous-marin20
02/10/1962Androscogginlargage d'un B-5275
06/10/1962Bumpinglargage d'un B-5211,3
18/10/1962Chamalargage d'un B-521 590
27/10/1962Calamitylargage d'un B-52800
30/10/1962Housatoniclargage d'un B-528 300
04/11/1962Tightropetir d'un missile Nike Hercules40


Essais américains dans la haute atmosphère et sous marin (Pacifique)


Le 14 mai 1955, les Etats-Unis ont effectué un tir sous-marin entre 400 et 500 miles au sud ouest de San Diego (Californie), dénommé Wigwam. La bombe était suspendue à un câble à environ 700 mètres de profondeur. L’explosion a développé une énergie de 30 kilotonnes. Elle a été observée depuis 30 navires disposés à une distance d’environ 5 miles sur lesquels se trouvaient 6 800 personnes. Deux navires qui étaient sous le vent du tir furent contaminés par les retombées.

En 1962, les Etats-Unis ont effectué quatre essais thermonucléaires situés dans la haute atmosphère du Pacifique lors de l’Operation Fishbowl, associée à l’Operation Dominic.

Le 9 juillet 1962, un tir dénommé Starfish Prime a été effectué à partir de Johnston Island dans la haute atmosphère à 240 miles d’altitude. La bombe était lancée par un missile Thor et a développé une énergie de 1450 kilotonnes. L’explosion sera visible depuis Hawai à 800 miles nautiques et même de Kwajalein à 1600 miles nautiques.

Le 20 octobre 1962, un tir dénommé Checkmate, a été effectué à partir de Johnston Island en direction de la haute atmosphère. La bombe, de faible énergie, a explosé à une altitude de 91,3 miles.

Le 26 octobre 1962, un tir dénommé Bluegill Triple Prime, a été effectué à partir de Johnston Island en direction de la haute atmosphère, après trois échecs. La bombe qui a développé une énergie d’environ 400 kt a explosé à 31 miles d’altitude et l’explosion a été visible depuis Hawaï.

Le 1er novembre 1962, un tir dénommé Kingfish, a été effectué à partir de Johnston Island en direction de la haute atmosphère. L’explosion s’est produite à 60 miles d’altitude et a développé une énergie évaluée entre 200 et 400 kilotonnes.

Récapitulatif des 5 essais dans le Pacifique (non situé sur une île)
Date de l'essaiNom de codeType de tirEnergie en kt
14/05/1955Wigwamsous marin30
09/07/1962Starfish Primehaute altitude1 450
20/10/1962Checkmatehaute altitude60
26/10/1962Bluegill Triple Primehaute altitude400
01/11/1962Kingfishhaute altitude400



 Galerie photos

 Glossaire

Mot 
  • Kilotonne (Kt)
  • L’énergie libérée par l’explosion d’une bombe se mesure en kilotonnes (1 kt = 1000 tonnes) de TNT. L’énergie libérée par la bombe d’Hiroshima est évaluée à 15 kilotonnes. Les explosions thermonucléaires se comptent souvent en mégatonnes (Mt), soit 1 million de tonnes de TNT.


 Quizz
Combien de Polynésiens ont-ils été embauchés pour travailler sur les sites d’essais ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales