Deux séries d’essais en 1957 et 1958


En mai et en juin 1957, la Grande-Bretagne a effectué trois essais nucléaires près de l’île Malden avec les noms de code suivants: Grapple 1 (Short Granite), Grapple 2 (Orange Herald), et Grapple 3 (Purple Granite). Les dispositifs nucléaires ont été tirés en altitude au-dessus de l’océan après avoir été largués par des bombardiers de type Valiant – en faisant exploser la bombe en l’air et non sur terre, les essais ont été conçus pour réduire les retombées radioactives.

Une force opérationnelle de la marine britannique et un avion dépêché de l’île Christmas ont surveillé le déroulement des essais près de l’île Malden. Un porte-avions léger, le HMS Warrior, faisait office de navire amiral avec le soutien de bâtiments de guerre britanniques et de deux frégates néo-zélandaises, HMNZS Pukaki et HMNZS Rotoiti.

Les communiqués officiels émis à Londres après les essais ont prétendu qu’il n’y avait pas eu de retombées radioactives. Pourtant, les essais nucléaires au large de Malden en 1957 ont donné lieu à des explosions massives et l’île a été contaminée par le rayonnement. Après ces trois essais, le gouvernement britannique a déclaré être parvenu à réaliser une explosion thermonucléaire de l’ordre de la mégatonne. Toutefois, en privé, les scientifiques ont calculé que la puissance des tirs était de 0,2 à 0,7 mégatonne et que des expérimentations supplémentaires étaient requises. Le gouvernement britannique a décidé de conduire de nouvelles expérimentations au plus vite.

Au lieu de renvoyer une force opérationnelle de la marine et des milliers d’hommes au large de Malden – à des centaines de kilomètres de la base militaire – il fut décidé d’effectuer les expérimentations à Christmas. Cette décision avait pour but de réduire les énormes problèmes de logistique associés à des essais effectués si loin de la base militaire tout en économisant plus de deux millions de livres sterling. Toutefois, les expérimentations ont été déplacées à proximité d’une île où était cantonné du personnel britannique, néo-zélandais et fidjien.

A partir de 1957, d’importants travaux d’agrandissement de la base se sont déroulés sur l’île Christmas. Entre novembre 1957 et septembre 1958, six essais atmosphériques supplémentaires ont été réalisés près de l’île Christmas (voir l’annexe pour les détails).

Durant les essais à Christmas, le personnel de service a reçu l’ordre de se mettre en rang à ciel ouvert, de tourner le dos aux explosions, de fermer les yeux et de les garder fermés pendant 20 secondes après la déflagration. En mer, les équipages étaient disposés sur le pont des navires de la force opérationnelle. A terre, les soldats et le personnel civil étaient regroupés sur des plages à divers endroits de l’île et à environ 40 kilomètres du centre de l’explosion. La population gilbertine locale – composée principalement des travailleurs des plantations – était emmenée au large pendant les essais et logée dans des bâtiments de la marine britannique pour échapper à l’explosion.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 


 Quizz
Quel est le pays qui a effectué le plus grand nombre d’essais nucléaires ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales