11 avril 1958 – La bombe française : c’est officiel


Félix Gaillard est devenu Président du Conseil. Ce jour-là, il signe la décision présidentielle annonçant que la France procéderait à sa première explosion atomique dans le premier trimestre 1960.

Pourquoi la France annonce-t-elle deux ans à l’avance qu’elle allait procéder à des essais nucléaires ? Il y a des raisons de politique intérieure : les dépenses pharaoniques de la construction de la base saharienne de Reggane ne pouvaient plus être imputées sur des lignes budgétaires « civiles ». De plus, le programme nucléaire militaire de la France n’était plus qu’un secret de Polichinelle.

Mais le contexte international a certainement influencé l’annonce du Président du Conseil. En effet, sous la pression de la communauté scientifique internationale et de l’ONU, les Etats-Unis, l’URSS et le Royaume-Uni négociaient un arrêt des essais en atmosphère. Les discussions entre les trois puissances nucléaires étaient en passe d’aboutir en 1958 et finalement, les trois pays décidèrent un moratoire des essais nucléaires à partir de novembre 1958.

Le 11 avril 1958, la France faisait donc savoir à la communauté internationale qu’elle ne participerait pas aux discussions sur l’arrêt des essais nucléaires. La France considérait qu’un moratoire ou un traité d’interdiction porterait atteinte au « droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective » autorisé par l’article 51 de la Charte des Nations unies.


 Galerie photos

 Glossaire

Mot 
  • ONU
  • Organisation des Nations unies


 Quizz
Combien de Polynésiens ont-ils été embauchés pour travailler sur les sites d’essais ?



© Copyright 2009 Assemblée de la Polynésie française   | Mentions légales